Ni d’Ève ni d’Adam, Amélie Nothomb

Dans son dernier roman, Amélie Nothomb nous raconte sa vie au Japon à la même période que Stupeur et tremblements. Surprise pour le lecteur : elle n’a pas passé la totalité de son séjour à se faire hurler dessus par ses supérieurs et à jouer la dame pipi dans son entreprise. En fait, elle a été étudiante au Japon pendant un an avant de faire son stage traumatisant.

Eve Adam

Comme pour les autres livres d’Amélie Nothomb que j’ai lus, il est difficile de résumer Ni d’Ève ni d’Adam sans livrer plusieurs passages du livre.
Alors étudiante au Japon, Amélie passe une petite annonce dans un supermarché pour donner des cours de français. Un jeune Japonais nommé Rinri répond à l’annonce car désireux d’améliorer sa maîtrise de la langue de Molière. Les premiers échanges sont très drôles car Rinri ne parle pas français du tout. Il possède quelques rudiments mais il est au départ loin de soutenir une conversation. Amélie fait donc connaissance avec ce Tokyoïte iconoclaste pour qui les traditions séculaires de son pays sont souvent gênantes. Amélie est de son côté une occidentale nippophile. Ils vont petit à petit faire connaissance et se rapprocher.

Avec Ni d’Ève ni d’Adam, on passe au travers de thèmes comme le couple, la vie amoureuse, la nourriture japonaise et occidentale, la montagne (une grande passion pour la narratrice) et la famille japonaise. J’aime beaucoup le style bien à elle qu’emploie Amélie Nothomb pour nous emmener dans toute une série d’anecdotes. Elle a un regard particulier sur le quotidien qui fait que la moindre anecdote devient une véritable aventure. Elle emploie beaucoup l’humour et une certaine ironie pour relater certains épisodes de sa vie. C’est peut-être une façon de se cacher, de mettre une distance. En fait Amélie Nothomb nous dévoile des pans importants de sa vie, mais elle fait preuve en même temps d’une grande pudeur, elle ne se livre pas tout à fait.

J’ai eu beaucoup de plaisir à lire ce livre. Décidément j’aime bien les livres d’Amélie Nothomb. Mais j’aimerais varier ce que je lis d’elle. Les trois livres que j’ai lus étaient autobiographiques et se passaient au Japon. C’est plaisant mais je crois qu’elle a écrit d’autres livres intéressants. Et comme de mon côté je ne veux pas me lasser, je vais abandonner Amélie Nothomb pour au moins quelques mois. Histoire de me refaire une virginité.

Ma note : 4/5

Du même auteur, voir aussi Stupeur et tremblements et Métaphysique des tubes.

Publicités

17 réflexions au sujet de « Ni d’Ève ni d’Adam, Amélie Nothomb »

  1. J’avais ete tres fachee avec elle dans l’un de ses derniers romans. Pour une simple histoire de repetitions qui m’avait franchement agacee tout le long d’un livre. J’avais meme decide de ne plus la lire !
    Finalement, une amie m’a prete « Ni d’eve, Ni d’Adam » et j’ai adore. Comme quoi … petite virginite perso imposee !

    J'aime

  2. Il fait parti de la pile des bouquins qui m’attendent. Peut-etre sera-t-il le suivant…
    As-tu lu Acide Sulfurique? Celui-ci ne se passe pas au Japon. Mais tu as raison de vouloir esquiver l’overdose!

    J'aime

  3. @Sblabla : moralité, Amélie Nothomb, c’est bien mais plutôt à dose homéopathique finalement…

    @Fab : je dois définitivement (tiens, un angliscisme !) lire d’autres livres que ce qu’elle a écrit sur le Japon. En fait, je suis un peu victime de ce blog. Depuis que mes proches savent que je lis régulièrement et que j’en parle, je me fais offrir des livres (une bonne chose en soi). Mais voilà pour Amélie Nothomb, j’ai choisi de lire Stupeur et tremblements, mais les deux autres m’ont été offert. Et quand on m’offre un livre, je m’efforce de le lire dans un délai raisonnable. Au final, comme toi, j’ai une pile de livres qui m’attend… Et j’en rajoute chaque semaine !!!

    J'aime

  4. @Fab : soit je les garde sur mon étagère, soit je les rapporte à la bibliothèque. C’est une bonne remarque parce que je m’aperçois que je ne relis jamais les livres déjà lus. Il y en a certains que je garde parce que ce sont de beaux livres, parce que j’y tiens ou parce que ce sont des cadeaux. Mais la plupart seraient plus utiles entre des mains de lecteurs.

    J'aime

  5. Merci pour ce beau résumé !!! Tu me donnes quasiment le goût de le relire (encore) !
    C’est drôle tout de même que tu n’aies lu que les romans plus « autobiographique » de Nothomb…! Tu es dû pour une histoire fantastique abracadabrante.

    J'aime

  6. @ Véronique : ah je suis content que mon commentaire de ce livre te plaise. Mon but avec ce blog est de partager mes impressions sur mes lectures. Tant mieux si j’arrive à être pertinent pour quelques personnes.
    J’aimerais bien essayer d’autres livres d’Amélie Nothomb. J’ai notamment en tête Hygiène de l’assassin mais en ce moment j’ai toute une série d’auteurs américains qui m’attendent (sans compter le fait que je peux recevoir des livres à Noel, hé hé). Amélie devra donc attendre son tour bien sagement. On verra tout ça en 2008.

    J'aime

  7. J’aime Nothomb car de son égocentrisme on en sort attendri surtout quand il s’agit de récits autobiographiques.
    En attendant de pouvoir lire Le fait du Prince, deux romans à lire : Journal d’Hirondelle, Acide Sulfurique.

    J'aime

  8. WAML : j’ai hygiène de l’assassin dans ma bibliothèque mais je ne l’ai pas encore ouvert. Je suis toujours dans ma pause d’Amélie Nothomb. Mais j’ai aussi entendu dire que c’était un de ses meilleurs romans.

    J'aime

  9. je conseille cosmétique de l’ennemi, c’est très étrange mais incroyablement bien écrit. Il se lit d’une traite. J’ai aussi lu ni d’eve ni d’adam et j’ai vraiment accroché ! en plus, je suis une amoureuse du pays du soleil levant alors ça m’as vraiment plu.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s