Le récital, Nicolas Gilbert

Je ne connais rien à la musique contemporaine. Mais alors rien du tout. Je me demandais donc ce que la lecture du récital allait bien pouvoir donner. Ça part fort pour une première participation à la recrue du mois !

lerecital

Bon, je n’en ressors ni traumatisé, ni dégoûté de l’univers musical dans lequel nous plonge Nicolas Gilbert. Au contraire, j’ai aimé lire le récital. D’abord pour sa forme originale. Nous vivons une soirée de 18h à minuit par le biais de six personnages qui nous racontent chacun deux heures de cette soirée. L’événement central de ladite soirée est un récital donné par un pianiste lyonnais qui vient jouer à Montréal avant une pause de 3 mois dans sa carrière. Un des spectateurs est particulièrement attentif, c’est le compositeur québécois d’une des œuvres du programme. Bernard dit l’esthète est aussi un des membres du public. Il est amateur de musique et de jeunes hommes. Les trois autres personnages sont un placier qui travaille dans la salle de concert, Sophie, la serveuse du bistro d’en face et Antoine, un ami de Sophie. Chacun d’entre eux se pose des questions quant à ses projets futurs.

Certaines références musicales m’ont sans doute échappé mais ça ne m’a pas gêné dans ma lecture. J’ai bien aimé le style de Nicolas Gilbert, fluide, très agréable à lire. L’auteur me semble posséder un esprit vif. Nous avons affaire à un écrivain intelligent qui sait faire partager ses passions. Le clin d’œil final m’a particulièrement plu : la lumière vient du compositeur et c’est précisément le métier de l’auteur.

La façon dont est organisé le livre m’a dans une certaine mesure rappelé Mercredi soir au bout du monde d’Hélène Rioux. La principale différence est qu’avec le récital on passe un peu plus de temps avec chaque personnage et l’ensemble ressemble moins à un recueil de nouvelles. Il y a une unité qui semble un peu moins artificielle.

Un seul petit point m’a gêné dans le récital, c’est le fait que les personnages se ressemblent pas mal dans leur manière de fonctionner. À l’exception peut-être de Bernard, on a affaire à des personnes très conscientes d’elle-même, souvent hésitantes et qui ont des difficultés pour mener des conversations avec leurs semblables. Tous ont des difficultés à socialiser, ils semblent se forcer pour entrer en contact avec les autres.

Cela dit, le récital a constitué pour moi un très bon moment de lecture.

4etoiles

Les avis de mes collègues de la recrue sont consultables ici.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le récital, Nicolas Gilbert »

  1. Ah, un beau quatre étoiles! Ma foi!
    C’est très bien.
    Moi, j’ai coté le roman trois étoiles sur « Visual Book Shelf », sur Facebook. Je suis peut-être plus sévère que toi, car j’ai aussi aimé. Mais avec quelques réserves, comme tu l’as sûrement lu.

    J'aime

  2. Julie : le récital est un bon premier roman. Les 4 étoiles sont là pour dire que j’ai passé un très bon moment de lecture. Et si j’en crois les commentaires des membres de la recrue, je ne suis pas le seul ! Le récital fait l’unanimité : tout le monde l’a aimé mais chacun a eu ses réserves. Ça en fait un succès !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s