La cérémonie des anges, Marie Laberge

C’est toujours dans le cadre du défi BiblioLys que j’ai lu la cérémonie des anges de Marie Laberge.

Le thème n’est pas gai du tout. Un couple perd soudainement sa fille Érica, âgée de 9 semaines, qui décède dans son sommeil du syndrome de la mort subite du nourrisson. Les deux parents, Laurent et Nathalie, vont chacun vivre leur deuil d’une manière très différente. A tel point que leur couple va en souffrir. Je ne veux pas dévoiler ici les différents moments que vont traverser les deux parents. Ce serait trop en dire. Sachez juste que la colère, la tristesse, l’indifférence, l’injustice mais aussi la joie, la sérénité et le plaisir sont autant d’états d’esprit par lesquels vont passer les deux parents. Et pas nécessairement dans cet ordre.

J’ai été vite embarqué dans la cérémonie des anges. Le roman est écrit comme un journal. Ou plutôt deux journaux. Celui de Laurent et celui de Nathalie. On alterne une page de l’un avec une page de l’autre. C’est leur thérapeute qui leur a suggéré de coucher sur le papier ce qu’ils ressentent. Leurs réflexions, leurs incompréhensions, leurs émotions s’entrecroisent, se répondent et s’ignorent.

Je m’attendais au départ à mélodrame plein de bons sentiments, un livre un peu donneur de leçons. Pas du tout ! En fait, la manière dont l’un des deux parents va réagir détrompe le lecteur d’entrée de jeu. En tant que lecteur, on veut comprendre pourquoi l’un et l’autre se comportent comme ils le font. Et ça y est, on est piégé par le livre. Petits à petits, Nathalie et Laurent vont se révéler au lecteur, lui raconter par bribes leur histoire.

Ce livre est là pour nous rappeler qu’il n’y pas qu’une seule façon de vivre son deuil. Et il y a aussi des deuils qui se font avant le décès. En effet, Nathalie et Laurent vont subir la perte d’une autre personne qui leur est chère. Son cas est un peu différent car sa mort est la conséquence d’une longue maladie. Son décès est anticipé. Il n’est pas inattendu comme celui d’Érica. Dans le livre, les deux décès se font implicitement écho. De même que les deux deuils.
Le livre est plus riche qu’il ne paraît au premier abord. Outre le thème du deuil, il est aussi question du couple, des relations amoureuses et de l’amitié.

La cérémonie des anges est donc une belle surprise étant donné que le thème du livre ne m’aurait pas incité à le lire, n’eût été du défi BiblioLys.

Publicités