Et après…, Guillaume Musso

Nullement découragé après la lecture un tantinet décevante d’un roman de Guillaume Musso, j’ai lu un autre de ses livres qui s’appelle Et après…

Celui-ci raconte l’histoire de Nathan Del Amico un avocat d’affaire de Manhattan très réputé et très riche. Ce self made man a récemment divorcé de sa femme dont il est toujours amoureux, il ne cesse de penser à elle et à leur fille tout en continuant de travailler comme un fou. Jusqu’au jour où il reçoit la visite troublante du Dr Garrett Goodrich qui lui affirme pouvoir pressentir l’imminence de la mort de certaines personnes…


Sans révéler le ressort du roman, j’ai trouvé que l’histoire repose sur un malentendu. En fait c’est clair très tôt dans le livre que Nathan a compris de travers ce que le Dr Goodrich lui annonce. S’ensuit une série de péripéties qui tombent à plat quand on saisit le malentendu. Mais le roman a le mérite d’être bien écrit, ça se lit bien. La description de New-York et de la côte Atlantique est un peu convenue, limite cliché. Ce qui ne vous empêchera pas de passer un bon moment dans le train ou entre deux lectures plus sérieuses.

Pour ma part, j’arrête les frais avec Guillaume Musso. Au pire je me referai plutôt un Harlan Coben.

Ma note : 2/5.

Seras-tu là ?, Guillaume Musso

Si on me parle d’un livre avec passion, je vais le lire. Je ne peux pas m’en empêcher, je suis curieux de voir ce qui plaît aux gens. C’est ce qui s’est passé avec Seras-tu là? de Guillaume Musso, un jeune écrivain français que je ne connaissais pas.

Il nous décrit l’histoire d’un homme d’une soixantaine d’année qui se voit offrir la possibilité de voyager dans le temps pour aller retrouver la femme de sa vie, décédée une trentaine d’années auparavant. Le personnage principal va donc naviguer entre le San Francisco des années 2000 et celui des années 70. Voulant sauver la femme de sa vie, il se rend compte que ça ne pourra se faire qu’à condition de renoncer à sa fille, née de sa relation avec une autre femme quelques années plus tard. Ces voyages à répétition dans le temps seront aussi l’occasion pour lui de passer en revue sa vie, son travail, ses relations amicales et amoureuses… et de rencontrer son double plus jeune.

Il y a tellement de suspense et de rebondissement dans ce livre qu’on a toujours envie de lire un chapitre supplémentaire. Seras-tu là ? se lit super bien et est hyper passionnant. On sent que l’auteur s’est bien documenté sur San Francisco et sur les Etats-Unis. Au moment de refermer le livre, je me suis dit que ce roman ferait un super bon film : il y a de l’action, de l’amour, de l’humour, les personnages sont bien campés (un peu caricaturaux parfois) et il y a même un happy end, élément incontournable de tout bon film hollywoodien. Je me suis quand même demandé pourquoi Guillaume Musso, écrivain français, avait choisi de placer l’action de son livre aux Etats-Unis ? J’ai senti une volonté d’être à la mode. C’est sûrement plus cool que l’histoire se déroule à San Francisco plutôt qu’à Brest ou Strasbourg. J’ai finalement trouvé ce roman un peu trop téléphoné, trop construit, on sent une certaine touche, un soin apporté au détail dans un esprit un peu marketing. Ca m’a fait pensé aux quelques romans que j’ai pu lire d’un auteur américain qui s’appelle Harlan Coben. C’est le même type d’histoire : une situation incroyable qui arrive à un gars normal qui s’aperçoit qu’il peut reprendre le contrôle de sa vie. Reste qu’avec Seras-tu là ?, vous serez assurés de passer un bon moment… un peu comme avec une série américaine. Ensuite on passe à autre chose.

Ma note : 3,5 / 5