L’heure de l’étoile, Clarice Lispector

J’ai emprunté ce court roman (100 pages) à la bibliothèque du quartier car il était considéré comme un coup de cœur par le personnel. J’ai été déçu.

Écrit par une Brésilienne, Clarice Lispector, ce livre est le récit hésitant d’un narrateur qui décrit maladroitement la triste vie d’une jeune fille du Nordeste venue gagner sa vie en ville.


J’ai été refroidi d’emblée par les vingt premières pages constituées des mises en gardes et des hésitations du narrateur à se lancer dans la description de la jeune fille. Ce propos m’a fait attendre le cœur du récit. Celui-ci est d’ailleurs bien fait et plaisant à lire. Mais le narrateur revient régulièrement faire part de ses états d’âmes. Je trouve que ça nuit à l’histoire, ça casse le rythme. En résumé, le fond est intéressant mais malheureusement la forme ne sert pas le récit : la mise en abyme est ratée. Je suis sans doute passé totalement à côté de ce qui constitue l’intérêt de ce livre. Il faudra que je demande une explication de texte au bibliothécaire.

Ma note : 1/5.