Qu’avez-vous lu en octobre ?

Mes deux grosses lectures de 2007 tiennent toujours le haut du pavé dans les articles les plus consultés de ce blog durant le mois d’octobre. Les frères Karamazov sont toujours en tête et les Bienveillantes sont en troisième position. Entre les deux s’est intercalée Anna Gavalda avec son recueil de nouvelles Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part. Trois lectures parfaitement recommandables !

Je comprends l’intérêt pour les Bienveillantes et Je voudrais… car ces oeuvres et leurs auteurs ont bénéficié d’une couverture médiatique non négligeable. Par contre, je reste surpris par la popularité des frères Karamazov. Les classiques sont indémodables sans doute.

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, Anna Gavalda

Je n’avais pas décroché de Ensemble c’est tout d’Anna Gavalda en 2005. Je l’avais quasiment lu d’une traite tant j’étais impatient de connaître la suite de l’histoire.

je-voudrais-que-quelquun-mattende-quelque-part.jpg

C’est la même chose avec Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part (un peu long comme titre, non ?), un recueil de douze nouvelles. Je ne vais pas résumer chacune d’entre elles mais il s’agit principalement de tranches de vie, ça tourne beaucoup autour de l’amour qu’il soit désiré, vécu, fini ou absent. Tout cela est très bien écrit. Anna Gavalda a cette incroyable capacité à accrocher le lecteur en quelques lignes. Le lecteur lit deux paragraphes et hop on est sur les rails et on veut connaître la suite. Anna Gavalda pose rapidement les bases de son histoire et le caractère de ses personnages. C’est une narratrice talentueuse.

On retrouve un peu de ce qui a fait le succès d’Ensemble c’est tout et on devine qu’il y a un peu d’elle dans chaque personnage. Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part se lit très bien et très vite. De quoi passer un moment agréable. On regrette juste que ce soit déjà fini en refermant la dernière page. Anna Gavalda, c’est du bonbon.

Ma note : 4/5