L’enfant tombée des rêves, Marie Charrel

L’enfant tombée des rêves est le deuxième roman de Marie Charrel.

Lenfant tombee des reves Marie Charrel

Emilie, 12 ans, a peint un tableau avec un personnage qui tombe d’un balcon. La vue de ce tableau a provoqué chez son père une réaction inattendue. Dès lors, Emilie va se poser de nombreuses questions sur sa famille.

L’enfant tombée des rêves est le questionnement d’une jeune adolescente sur la famille. Mais ne vous y trompez pas, cette interrogation dépasse le cadre de l’adolescence et souligne l’importance de savoir qui on est et d’où on vient car adulte comme enfant, nos racines nous aident à nous définir.

Le récit est très bien mené par Marie Charrel. Il comporte tout ce qu’il faut de suspense pour que le lecteur ait envie de savoir comment tout cela se termine. Bon il est vrai qu’au fur et à mesure du roman, on devine ce vers quoi on se dirige. Il n’y a pas de véritable surprise mais il reste que je n’ai pas lâché ce roman et que j’ai eu en permanence envie de tourner les pages pour avancer dans l’histoire.

Il est délicat de choisir comme narratrice une adolescente de 12 ans, c’est un exercice qui est délicat (comme je l’ai déjà constaté ici et ) mais il s’agit d’une réussite dans le cas présent : le personnage est réaliste, pas caricatural et possède une certaine maturité émotionnelle. C’est une figure attachante car curieuse et ouverte sur le monde. Je suis d’ailleurs absolument fan de son obsession du vocabulaire des synesthésies qu’elle vit lorsqu’elle décrit ce que différents mots lui évoquent.

J’ai trouvé amusant de placer le récit dans les années 90, ça me parle car je fais partie de cette génération (le grunge au collège). C’est un bon point d’avoir su décrire le malaise des années de collège, les effets de groupe, les différences entre les élèves populaires et ceux qui sont à part.

L’enfant tombée des rêves est un roman bien construit et possède un bon rythme grâce aux parties consacrées à Robert, cet homme mystérieux qui s’est exilé en Islande. Ces parenthèses, qui sont évidemment liées à l’histoire d’Emilie, permettent de faire respirer le récit. Et, cerise sur le gâteau, on s’instruit à la lecture du livre de Marie Charrel car elle place astucieusement des informations sur l’Islande, sa géographie, son histoire et les légendes du peuple islandais.

Un roman à lire pour un bon moment de lecture.

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’enfant tombée des rêves, Marie Charrel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s