Un été avec Montaigne, Antoine Compagnon

Pendant l’été 2012, Antoine Compagnon, professeur au collège de France, a animé une chronique sur France Inter à propos des Essais de Montaigne. L’ensemble des ses interventions à la radio ont été rassemblées dans un petit livre intitulé Un été avec Montaigne.

un été avec Montaigne, Antoine Compagnon

Comme beaucoup d’étudiants, j’ai croisé Montaigne quand nous avons abordé le thème de l’écriture de soi. En effet, Montaigne consigne dans les Essais des réflexions sur ses expériences, sur sa conception de la vie, en somme sur sa philosophie. Au risque de faire hurler les puristes, on pourrait comparer les Essais à un blog intimiste des temps anciens. Et Antoine Compagnon signe lui même de courtes chroniques qui pourraient elles aussi tenir du blogue. Lourde tâche donc que de commenter sur un blogue un livre qui commente un livre. La mise en abyme ultime…

Avec son explication de texte qui vulgarise des extraits précis des Essais, Antoine Compagnon nous rend Montaigne très proche.  Il a l’air bien sympa le Montaigne qui nous est décrit : il aime se promener à cheval, il est entier et ouvert dans ses débats avec les autres, il est très fidèle en amitié. Nourri par les penseurs de l’Antiquité, Montaigne croit dans l’oisiveté. Le fait de s’être retiré de la vie publique lui donne l’occasion d’une réflexion sur lui-même : la solitude favorise la connaissance de soi. Mais plutôt que de garder ses réflexions pour lui, Montaigne a choisi de consigner ses réflexions par écrit afin de donner un sens à sa démarche.

Montaigne, tel que décrit par Antoine Compagnon, est aussi un homme de son époque. La découverte de l’Amérique est récente et il s’inquiète des effets de la colonisation sur les populations autochtones. Un point de vue pour le moins progressiste au  XVIe siècle ! Montaigne évolue par ailleurs dans une époque violente : les affrontements entre Catholiques et Protestants sont la source de vives tensions. La violence est également perceptible au travers de la révolte de la gabelle dont Montaigne est un témoin direct. Cet épisode tragique aura des conséquences sur sa conception de l’exercice de l’autorité.

La qualité principale de Montaigne, souvent rappelée par Antoine Compagnon, est qu’il fait preuve de prudence et est méfiant envers l’air du temps. Mais il est surtout méfiant envers lui-même. Il se sait inconstant, ce qui fait des Essais un ouvrage qui a évolué au fur et à mesure des révisions et des corrections apportées par Montaigne lui-même.

Antoine Compagnon vulgarise avec brio les Essais de Montaigne et donne envie d’en savoir plus. Ce que ne parviennent pas toujours à faire les cours de français et de philosophie. Un été avec Montaigne se savoure au coup par coup ou d’un bloc.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un été avec Montaigne, Antoine Compagnon »

  1. « La classe de rhéto », du même auteur (le récit d’un baby boomer pensionnaire au Prytanéé militaire de La Flêche) m’a laissé un souvenir mitigé, mais ton enthousiasme pour « un été avec Montaigne » donne envie de le lire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s