Brigitte des Colères, Jérôme Lafond

Jérôme Lafond est la recrue de septembre avec son premier roman Brigitte des Colères.

Brigitte des Colères, Jérôme Lafond

Brigitte est une adolescente qui vit dans la campagne québécoise, dans la région des Basses Laurentides pour être plus précis. C’est une adolescente qu’on peut facilement qualifier de rebelle : elle pose un regard ironique et souvent sévère sur sa famille et fait tout pour s’en détacher. Elle s’isole dans sa chambre située au sous-sol de la maison familiale pour s’échapper dans un univers débridé fait de violence. Brigitte possède en effet une fascination pour le morbide et pour un supposé tueur en série qui bat la campagne environnante. Entre provocation et désinvolture de façade, elle a le sentiment de ne pas être comprise par ses proches.

Avec Brigitte des Colères, Jérôme Lafond signe un exercice de style original en se mettant dans la peau d’une adolescente de 16 ans. Son personnage est crédible. On ressent très bien la douleur et l’intelligence qui habitent Brigitte. Ce roman est une photographie de l’adolescence, un âge où on se construit sa personnalité en s’opposant aux autres. Bien sûr le roman comporte quelques clichés inhérent à l’adolescence : Brigitte est bien évidemment une ado rebelle, elle tombe sous le charme d’un musicien, son meilleur ami est amoureux d’elle mais ce n’est pas réciproque. Je trouve dommage que l’enquête policière sur laquelle repose une partie de l’intrigue (les meurtres en série) ne trouve pas de conclusion. Reste que j’ai aimé l’humour noir qui jalonne le roman du début à la fin. Le ton décalé pourra peut-être déstabiliser certains lecteurs mais Brigitte des Colères est un bon moment de lecture.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Brigitte des Colères, Jérôme Lafond »

  1. À ton avis, le roman se déroule-t-il dans les années 90 (la plupart des référents y pointent, ce que j’ai loupé selon deux personnes) ou bien dans les années 2000 (selon mon opinion) ?

    Un lecteur angoissé.

    J'aime

    1. Bonne question Richard. Le style grunge du groupe de musique me fait bien sûr penser aux années 90, c’était le pic de la popularité de ce mouvement musical. Mais ça existe toujours comme style.
      Sauf erreur il n’est pas fait mention de détails technologiques tels que ipod, ordinateurs etc. Dur de dater l’action du roman.
      Dans son sous-sol, elle écoute sa musique sur des cassettes, non ?
      Je pencherais vers les années 90 mais sans grande conviction.
      Je doute avoir apaisé tes angoisses !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s