Vol au-dessus d’un nid de coucou, Ken Kesey

Dans la série « j’ai pas vu le film mais j’ai lu le livre » (voir le facteur sonne toujours deux fois), je viens de terminer Vol au dessus d’un nid de coucou de l’auteur américain Ken Kesey.

Dans l’État de l’Oregon, un service psychiatrique fonctionne de manière routinière sous la férule de Miss Ratched, l’infirmière chef qui domine les patients et le personnel soignant. Jusqu’au jour où arrive un certain McMurphy, une grande gueule qui s’est fait passé pour fou afin d’échapper à la prison. Son arrivée et son style bousculent une machine bien huilée et une sourde confrontation va l’opposer à Miss Ratched.

Vol au-dessus d’un nid de coucou relate une véritable guerre psychologique où ni Miss Ratched ni McMurphy ne veulent céder un pouce de terrain à l’autre. J’étais un peu inquiet au moment de commencer ce livre : l’ambiance d’un hôpital psychiatrique n’avait rien pour me réjouir. Mais loin d’être sombre, ce roman est un hommage à la vie et à la liberté. Le personnage de McMurphy insuffle un élan de joie dans un milieu où tout est contrôlé. Par sa verve et ses airs goguenards, il est celui qui conteste l’autorité et l’arbitraire et il est celui qui va faire revivre les patients de l’asile. Et ces patients qui jouent le rôle de personnages secondaires viennent parfaitement soutenir l’intention de l’auteur : sont-ils des fous ou des inadaptés sociaux ? Le narrateur du roman est d’ailleurs un des pensionnaires de l’asile. Tout le monde croit à tort qu’il est sourd et muet mais il choisit simplement de ne pas communiquer. Quel intérêt de le faire dans un système où cela finit toujours par se retourner contre vous ? J’ai un peu moins aimé les moments de délire du narrateur, je ne suis jamais passionné par ce genre de scènes quel que soit l’auteur.

Voilà donc un livre qui se veut un hommage à la liberté dans son acception masculine disons : aller à la pêche, rigoler entre amis, boire de l’alcool, draguer les filles et surtout braver les interdits.

Même si je n’ai pas vu le film de Milos Forman, j’ai imaginé tout au long du roman le personnage de McMurphy sous les traits de Jack Nicholson. Ça cadrait vraiment bien avec le bonhomme.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Vol au-dessus d’un nid de coucou, Ken Kesey »

  1. je l’ai lu il y a très longtemps et j’en garde le souvenir d’un bon roman, quant au film excellent avec Jack Nicholson dans son rôle de psychopathe pas vraiment fou mais très malin….. une histoire pleine d’amitié et de tolérance entre ces hommes considérés comme asociaux et pour lesquels plus aucun plaisir n’existe dans cet environnement psychiatrique ! le souvenir d’une fin triste et qui donne à réfléchir sur la détention des malades en hôpital en psychiatrique

    J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé ce livre, qui peut aussi être vu comme une allégorie du monde, et la lutte inégale et perdue d’avance des forts contre les faibles. Encore un homme qui se bat contre des moulins à vent. Bouquin atypique qui m’a émue, et un vrai style.
    Une fois fermé, il m’a hanté quelques temps, et m’a obligé à me poser des questions…
    Faut dire aussi que j’avais lu Acid Test, de Tom Wolf (the electric cool acid test )
    Tom Wolf, journaliste, décide de suivre Ken Kesey, charismatique leader de la bande des Merry Pranksters – une bande qui part dans un bus fluo avec le but de se défoncer le plus possible le long de la route ( LSD, weed, etc) avec en toile de fond des rencontres ou des références à Huxley, Neal Cassidy, Kerouac, G.Dead, etc…
    A priori, j’étais interéssée mais alors…. Malgré deux tentatives… j’ai jamais réussi à finir ce bouquin tellement c’était ennuyeux.

    Alors j’ai été agréablement surprise par Ken Kesey écrivant un Vrai bouquin, et pas juste : je prends du lsd, je me peins en bleu et je cours au milieu des cactus en battant des bras….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s