J’écris parce que je chante mal, Daniel Rondeau

La Recrue du mois de mai est Daniel Rondeau avec son premier ouvrage de fiction : J’écris parce que je chante mal.

Daniel Rondeau tient un blogue lui aussi intitulé J’écris parce que je chante mal. Il a suivi l’itinéraire tracé par les blogueurs québécois Caroline Allard alias Mère Indigne (tome 1 et tome 2) et Pierre-Léon Lalonde (Un taxi la nuit) qui ont vu leurs écrits publiés par la maison d’édition Septentrion. Et à la lecture de J’écris parce que je chante mal, il faut reconnaître que Septentrion a un certain talent pour dénicher les blogueurs talentueux.

Dans ce livre format de poche (très pratique dans les transports, je l’ai testé pour vous), se trouvent des dizaines d’histoires courtes. On ne peut pas vraiment parler d’un recueil de nouvelles car certains de ces textes sont très courts, moins d’une page. Aucun lien entre les histoire si ce n’est qu’il s’agit d’instantanés dans la vie d’individus ou de réflexions sur des trajectoires personnelles. C’est un peu déstabilisant comme style car au début je ne savais pas du tout à quoi m’attendre (je ne connaissais pas le blogue de Daniel Rondeau) et je cherchais en vain une continuité d’un texte à l’autre.

Si vous aussi vous imaginez régulièrement ce que peut être la vie de ces anonymes que vous croisez dans la rue, dans le bus ou dans le métro, et bien Daniel Rondeau lui le fait et l’écrit. Avec J’écris parce que je chante mal, Daniel Rondeau porte un regard intéressant sur le quotidien, l’amour, le couple, la paternité. Bref sur la vie. Nous avons là affaire à un auteur possédant une finesse indéniable dans son écriture. Son penchant pour le minimalisme ne l’empêche pas de parvenir à entraîner le lecteur en quelques mots seulement dans un univers bien précis. Ajouté à une bonne dose d’humour mâtiné d’une maturité certaine, c’est le signe que Daniel Rondeau maîtrise son art.

C’est un plaisir de lire et savourer ses textes. Maintenant, j’aimerais voir ce que Daniel Rondeau produirait sur un format plus long.

Publicités

2 réflexions au sujet de « J’écris parce que je chante mal, Daniel Rondeau »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s