La Bar-Mitsva de Samuel, David Fitoussi

Comme chaque mois, le 15 c’est jour le jour de la Recrue. Ce mois-ci, un auteur québécois pose un regard original sur le Québec et sur Montréal avec un roman intitulé La Bar-Mitzva de Samuel. Son nom est David Fitoussi et, comme le personnage principal de son roman, il a quitté la France pour s’établir à Montréal alors qu’il n’était qu’un enfant. Difficile de dire où se situe la frontière entre la vie de l’auteur et celle du jeune Samuel Elbaz. Mais j’ai particulièrement apprécié le vent de fraîcheur et de franchise à la lecture de la Bar-Mitzva de Samuel.

bar-mitsva_de_samuel

Le jeune Samuel Elbaz raconte comment sa mère l’a emmené au Québec à l’insu de son père dont elle est divorcée. Devant ce choix qui n’est pas le sien, Samuel va poser un regard à la fois cynique et naïf sur son nouvel environnement : les Québécois et leur accent, l’hiver interminable à Montréal, ses camarades d’école et la préparation de sa Bar-Mitsva, le rite de son passage vers l’âge adulte. Le milieu familial n’est pas épargné non plus avec des parents peu aimants (un euphémisme) et des proches peu recommandables.

Le ton du roman est franc, parfois vulgaire et violent mais toujours juste. C’est celui d’un préadolescent qui n’aime pas grand monde et qui découvre la sexualité. Ce qui frappe le plus dans le roman, c’est ce qui n’est pas là : la compassion et l’amour des parents et la présence d’un modèle adulte pour ce jeune homme qui grandit. Samuel n’est pas pressé de devenir un adulte et on le comprend quand on voit le milieu dans lequel il évolue. Malgré tout, le roman n’est pas triste. Au contraire, l’humour (noir et grinçant) est présent tout au long du récit.

Ses propos sur le Québec et Montréal peuvent paraître durs mais à sa décharge, le narrateur n’a pas choisi ce pays. Si ça peut vous consoler, sachez que j’ai lu et entendu des propos similaires, voire pires, de la part de personnes qui, elles, avaient choisi de s’établir ici. J’ai bien aimé que la Bar-Mitsva de Samuel aborde le thème de l’immigration au Québec. C’est un sujet qui ne fera jamais consensus tant parmi les Québécois dits Purs Laines et les immigrants.

5 étoiles

Pour lire les avis des autres rédacteurs de la Recrue du mois.

Une réflexion au sujet de « La Bar-Mitsva de Samuel, David Fitoussi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s