Les bandeaux des livres

Je combine aujourd’hui deux de mes centres d’intérêt : le marketing et la littérature.

Je vous invite à aller lire 2 articles très intéressants sur le blog Il bouge le livre. Son auteur, Nathalie Hegron, y fait une analyse poussée des différents types de bandeaux qui ornent les livres vendus en librairie.

Premier billet : les bandeaux rajoutés par les maisons d’édition et qui font mention des prix littéraires reçus par le livre, ceux qui citent des articles élogieux pour l’auteur et/ou l’ouvrage, ceux qui donnent le nombre d’exemplaires déjà vendus, ceux avec une phrase choc ou encore ceux qui rajoutent un visuel sur le livre.

Deuxième billet : les bandeaux rajoutés par les libraires eux-mêmes pour signaler des coups de coeur ou mettre en avant certains ouvrages.

Deux billets très intéressants.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Les bandeaux des livres »

  1. Ne serait-ce que pour le titre, ça vaut le détour : Un bandeau pour mieux voir !
    S’il y en a trop, on le voit plus. Je préfère la sobriété. Il me semble qu’ici, en librairie, le bandeau se distingue encore, autrement dit, il est distingué … par nos yeux.

    Un bandeau sur une jaquette, et voilà les mots chaudement habillés. Merci pour ce lien.

    J'aime

  2. Venise : le titre est en effet bien vu 😉
    Concernant les bandeaux, je trouve que dans les librairies françaises, il y en a trop, surtout au rayon des nouveautés. Les librairies québécoises ne me semblent pas contaminées à ce point.

    J'aime

  3. Billets très intéressants, merci Phil pour les liens, mais je trouve que l’idée est trop suivie, trop imitée. Personnellement je trouve ça laid et je les mets à la récupération dès que j’achète un livre où le bandeau est présent.

    J'aime

  4. ah, « mettre à la récupération » est une expression québécoise ?
    Sinon, contrairement à toi, Suzanne, je laisse les bandeaux sur les livres et je vais même plus loin : quand je lis le livre où il y a un bandeau, je mets le bandeau de côté pour que, lorsque je range le livre après la lecture, il soit comme neuf.

    J'aime

  5. Loic : je n’ai pas eu de problèmes avec ce site. La faute à pas de chance peut-être… Mettre à la récupération signifie que notre amie Suzanne recycle, elle jette les bandeaux dans son bac de récupération. Un bon point pour elle !
    Suzanne : certes tu les jettes et tu les trouves laids, mais est-ce que la présence du bandeau joue un rôle dans ta décision d’acheter tel livre plutôt que tel autre ? Même de manière inconsciente ?

    J'aime

  6. Merci Phil pour la «traduction» Loll.
    Pour répondre à ta petite question, le bandeau ne m’influence pas du tout quant à l’achat d’un livre mais je t’avoue que s’il y a sous la pile le même livre sans bandeau c’est lui que je prends et parfois je demande un sans bandeau. Je n’adhère pas à cette forme de publicité.

    J'aime

  7. Je constate que les bandeaux ne laissent pas indifférents !
    Loïc, j’ai changé la présentation des billets sur le blog, en ne mettent que le début des articles à l’affichage, pour obtenir la suite il faut cliquer sur « more ». Cela devrait éviter à votre micro de « brouter »….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s