Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, Stieg Larsson

Si vous n’avez pas encore entendu parler de Mikael Blomkvist, de Millénium ou de Stieg Larsson, sachez qu’il n’est pas trop tard ! Ça fait des mois que je lis des comptes-rendus de lecture élogieux sur les blogs littéraires et que je vois ces livres à la couverture noire en devanture de toutes les librairies. Et pourtant je ne me suis mis que dernièrement à la lecture de la série Millénium. Je viens de terminer le premier tome et je dois avouer que je suis agréablement surpris. Je pensais qu’il fallait être un peu maso pour entamer la lecture d’une série dont on sait très bien qu’elle sera interrompue en cours de route. En effet, Stieg Larsson est subitement décédé peu de temps après la remise de ses 3 premiers manuscrits à son éditeur. Il n’a malheureusement pas eu l’occasion de voir son oeuvre devenir un best-seller mondial.
Mais à la fin du premier livre, je ne suis pas un lecteur frustré. Au contraire, j’ai adoré lire les hommes qui n’aimaient pas les femmes.

millenium1

Mikael Blomkvist est un journaliste suédois spécialisé dans les questions économiques. Il dirige un magazine qui s’appelle Millénium en compagnie de son amie et amante de longue date Erika Berger. Mais suite à un article polémique sur un homme d’affaires nommé Wennerstroem, un tribunal le condamne pour diffamation. Mikael quitte alors Millenium. C’est alors qu’il est contacté par Henrik Vanger, un industriel à la retraite, qui lui demande de démêler la disparition de sa nièce ayant eu lieu 36 ans auparavant.
Mikael se plonge donc dans l’univers de la famille Vanger. Il mène son enquête en retraçant les allées et venues de chacun lors de ce jour fatidique. Il est rejoint dans son enquête par Lisbeth Salander, une jeune fille d’apparence gothique et anorexique qui est spécialiste des enquêtes sur la personne. Ses talents seront fort utiles à Mikael dans sa quête de la vérité.

Les hommes qui n’aimaient pas les femmes est un excellent polar : les histoires qui s’entre-croisent sont intéressantes, le suspense est au rendez-vous et les personnages sont attachants.
Je n’ai pas vraiment de chose négative à dire à propos de ce livre si ce n’est que l’intrigue est un peu longue à se mettre en place. Stieg Larsson prend tout son temps pour nous présenter ses personnages et à un moment donné j’avais hâte d’être dans le vif du sujet. Heureusement c’est arrivé très vite et ensuite impossible de décrocher.
Je souligne qu’il s’agit d’un livre pour adultes. Certains thèmes et certaines descriptions ne sont pas à mettre entre toutes les mains, mais alors vraiment pas.

Je sens que je ne vais trop tarder à me plonger dans le deuxième tome.

5 étoiles

Publicités

19 réflexions au sujet de « Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, Stieg Larsson »

  1. fabienne : je me fais une petite pause et je m’y remets !
    Madame Charlotte : je pense qu’il faut être hyper exigeant pour être déçu par Millénium (en tout cas au regard du premier tome). Mais c’est vrai que les bouquins reste assez chers.
    Suzanne : si tu as un Costco près de chez toi, ils sont beaucoup moins chers que dans une librairie traditionnelle.

    J'aime

  2. Loïc : oui, aussi étonnant que ça puisse paraître. Blomkvist a accès à l’enquête de police de l’époque ainsi qu’à de nombreux documents d’archives. L’enquête m’a paru tout à fait crédible.

    J'aime

  3. Bon, c’est ça, encore une fois, impossible de dire quelque chose de vraiment « contre » ce livre, tout le monde, mais absolument tout le monde disent être happés par l’intrigue.
    Exceptionnel.
    Je vais les lire un jour, pas le choix.

    J'aime

  4. Venise : en effet, pas grand chose à redire à propos de ce livre. Juste que les livres de la série Millénium sont un peu chers à l’achat et que Stieg Larsson est mort trop tôt.
    Bien sûr, ça ne révolutionne pas la littérature mais ça permet de passer d’excellents moments.

    J'aime

  5. J’ai aimé, mais pas à la folie. (Jetez-moi des roches maintenant…)

    Certes, la recette fonctionne : c’est prenant. Un peu le même genre de construction que DaVinci Code, où plusieurs fils de l’intrigue se «tressent». Les chapitre se terminent au moment le plus prenant, nous obligeant à poursuivre, ailleurs, dans une autre scène, tout aussi prenante.

    Mais maudit que Blomkvist est stéréotypé !!! Aaaaaarrrgh! Bleeerch!

    J'aime

  6. Mademoiselle Bis : Millénium 1 est très bien construit, je me suis laissé prendre avec plaisir aux différentes intrigues et j’ai attendu avec impatience leur dénouement. On peut en effet dresser un parallèle avec le Code DaVinci mais aussi avec Harry Potter dans le sens où tout s’accélère brusquement à la fin, ce qui fait tourner les pages de manière compulsive.
    Quant au personnage de Blomkvist, le bonhomme a incontestablement un succès avec les femmes qui frise le 100 %. C’est louche… C’est à ce sujet que tu le trouves stéréotypé ?

    J'aime

  7. Mademoiselle Bis : s’il n’était pas idéaliste, il n’y aurait pas d’histoire… Mais bon, je vais voir ce que ça donne avec les deux autres tomes de Millénium.

    J'aime

  8. J’ai adoré lire cette trilogie aussi, que je n’ai pas lâchée durant ses trois gros tomes.
    C’est un très bon souvenir de lecture pour l’année 2008. J’ai trouvé les personnages de Lisbeth et Blomkvist très attachants aussi. Le suspense est au rendez-vous, et tient en haleine le lecteur sur du long terme…

    J'aime

  9. Bonsoir, le deuxième tome ne peut se lire indépendamment du troisième alors que le premier se suffit à lui-même. Lisbeth est une sacrée fille. Le ménage à trois (consentants) composé de Michael Blomkvist, Erica Berger et le mari de celle-ci fait envie (je pense que cela plaît aux Français). Quant à l’intrigue du premier, on ne décroche pas avant la dernière page. Haletant. Bonne soirée.

    J'aime

  10. J’ai adoré cette trilogie, ainsi que le 1er film…. je la classe, mais de n’est que mon avis personnel comme la trilogie de la décennie (au moins)
    bonne journée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s