Comment faire l’amour à un nègre sans se fatiguer, Dany Laferrière

Dany Laferrière est un écrivain québécois né en Haïti. C’est quelqu’un que j’aime bien. Je tombe régulièrement sur sa chronique dans le journal La Presse et il intervient de temps en temps à la radio. Je le trouve toujours très articulé dans ses raisonnements et son écriture est très riche et loin d’être monotone.

J’ai retrouvé cette musicalité dans le premier roman qu’il a publié : comment faire l’amour à un nègre sans se fatiguer, dans lequel il nous décrit le Montréal des années 80, plus précisément le quartier de la rue Saint-Denis aux abords du carré Saint-Louis. Ces chroniques sont celles de deux noirs qui passent un été chaud et humide comme Montréal sait bien les faire dans un 1 ½ vétuste.

Comment faire l’amour à un nègre sans se fatiguer

Le narrateur est connu seulement sous le surnom que lui donne son colocataire, à savoir Vieux. Le colocataire en question s’appelle Bouba. C’est un sage qui dort beaucoup, médite toute la journée, boit du thé et lit le Coran. Ensemble, ils écoutent du jazz, devisent et débattent sur le monde alors que le narrateur s’acharne sur son premier roman si difficile à écrire et lit Bukowski, Miller, Mishima, Hemingway, Proust entre autres.

À travers ses chroniques de la vie montréalaise, il conte au lecteur ses aventures avec les filles, toutes de race blanche. Celle qui tient une plus grande place est surnommée Miz Littérature, elle étudie la littérature à l’université McGill et vit dans le quartier cossu d’Outremont. Elle forme avec le narrateur un couple improbable étant donné leurs origines très différentes. Chaque fille a un petit surnom, on croisera donc Miz Suicide, Miz Sophisticated Lady, Miz Punk, Miz Snob, Miz Chat et j’en oublie sans doute.

Dany Laferrière prend un malin plaisir à parler du cocktail explosif que constitue le sexe entre une fille blanche et un homme noir. Il revisite le débat racial et l’Histoire entre les noirs et les blancs à travers le sexe et les relations entre un homme noir et une femme blanche.

Le roman est court (150 pages), le ton est léger mais ce livre est plus profond qu’il paraît.

Pour les curieuses, la réponse à la question titre n’est jamais donnée…

3etoiles.gif

Advertisements

17 réflexions au sujet de « Comment faire l’amour à un nègre sans se fatiguer, Dany Laferrière »

  1. @ Amanda : je l’ai trouvé à ma bibliothèque de quartier à Montréal.
    Je viens de regarder et il est en vente sur Amazon France. Donc on doit le trouver sans trop de souci.

    J'aime

  2. J’ai lu ce livre voilà plusieurs années, alors que j’avais une copine étudiante qui habitait à côté du Carré Saint-Louis, dans un 1 1/2, semi sous-sol. hihi, que de souvenirs! Ce livre a été adapté au cinéma, non? À moins que ce soit des images qui ont prit forme dans mon esprit après lecture, sinon pas très loin de mes expériences entre copines vécues à cette époque hihi

    J'aime

  3. Dany Laferrière est un de mes auteurs préférés. Le livre a été adapte au cinéma avec le même titre. Il y a aussi au cinéma « Le goût des jeunes filles ».
    « L’odeur du café » est aussi un très bon livre.
    Si vous voulez la réponse de pourquoi le titre de « Comment faire l’amour… » Vous devriez lire « Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit? », Si je me souviens bien là il donne la réponse du titre de son premier roman.

    J'aime

  4. Rocardo Robles : merci pour ces suggestions. J’ai bien aimé lire Dany Laferrière. « Cette grenade… » me tentait bien. Je le mets dans ma liste !

    J'aime

  5. J’ai découvert récemment Dani Laferrière par ce livre, simplement attiré par le titre. J’ai été embarqué par celui-ci alors qu’il ne s’agit que de simples chroniques très légères (même si je vous rejoins quand vous écrivez qu’il y a plus de fond qu’il n’y paraît). J’ai hâte de lire ce qu’il a écrit d’autre …
    J’applaudis la dernière phrase, très drôle.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s