Tropique du Cancer, Henry Miller

Je poursuis mon cycle américain entamé avec Norman Mailer. Je me suis intéressé à Henry Miller et son Tropique du Cancer.

Tropique du Cancer

Il est difficile de résumer la trame de ce roman. Le narrateur est un Américain qui vit à Paris, il est sans le sou et squatte régulièrement chez ses amis et chez de vagues connaissances pour manger et dormir. Tropique du Cancer est le récit de ses tribulations parisiennes.

J’ai trouvé que Tropique du Cancer était un livre très décousu. Le style de Henry Miller est proche de la poésie. À certains moments, il s’agit carrément d’écriture automatique. D’ailleurs Henry Miller le fait dire à son narrateur lui aussi écrivain : il ne se relit pas et continue d’écrire. Du coup on passe souvent du coq à l’âne. C’est un style très particulier. Certains passages sont très intéressants et on tombe sur de petits bijoux au détour de certaines pages. Mais le problème est qu’il faut se taper un monceau de phrases vides de sens pour tomber sur un passage correct. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Je n’ai pas pris de plaisir à la lecture de Tropique du Cancer.

Ce n’est pas le genre de livre que j’affectionne, pas assez structuré à mon goût. J’ai déclaré forfait au bout de 150 pages. Par contre je suis preneur de suggestions pour d’autres livres d’Henry Miller.

1etoile.gif

Publicités

6 réflexions au sujet de « Tropique du Cancer, Henry Miller »

  1. Ton premier paragraphe donne envie, juste le terme decousu et le cote lecture sans plaisir qui suivent, me retiennent !

    @ Magda … un avis qui m’interresserait si tu le lis !

    J'aime

  2. @ Magda : merci de ton passage. Tant mieux si cela te tente. Je n’essaie de dissuader personne mais plutôt d’expliquer pourquoi tel ou tel livre m’a plu ou déplu. Il y a malheureusement certains livres qui me sont totalement imperméables. Comme Tropique du Cancer. Par contre je vais m’éclater avec d’autres livres que certains vont trouver super chiants. En lecture comme ailleurs, tous les goûts sont dans la nature.

    @ Sblabla : je suis assez sévère parce que j’ai été déçu. Le résumé du livre a l’air très sympa, ça fait vraiment envie. Par contre la lecture ne m’a pas parlé du tout. C’était prometteur.

    J'aime

  3. @ Zorglub : j’ai vraiment trouvé ce livre très ardu. C’est dur de suivre le fil des pensées du narrateur. Mais peut-être suis-je trop linéaire, peut-être que ça ne sert à rien de suivre le fil. Après coup, je me dis que Henry Miller a voulu créer une mosaique de pensées, laisser une impression générale, des idées fugaces plutôt qu’un raisonnement bien étayé.
    Je pense à ça avec le livre que je suis en train de lire et qui lui aussi nous plonge dans les pensées de plusieurs narrateurs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s