Trailerpark, Russell Banks

24nov10

Après l’Oregon de Raymond Carver, allons faire un tour dans le New-Hampshire de Russell Banks avec Trailerpark.

Le lieu du roman est ce fameux trailerpark, ce parc à caravanes abritant des esquintés de la vie qui n’ont pas les moyens de se payer un "vrai" logement. Il est situé au bord d’un lac dans une petite ville nommée Catamount qui n’en finit plus d’agoniser depuis des décennies. Le parc à caravanes abritent des parents élevant seuls leurs enfants, un alcoolique, un drogué qui trafique du cannabis, une femme un peu folle qui élève des cochons d’Inde dans son mobile home, deux noirs perdus dans la blanche Nouvelle-Angleterre, un ancien militaire, un homosexuel discret et la gestionnaire du parc qui est prise dans un quotidien exigeant. Le plus normal de tous est ce retraité qui, faisant fi de sa bonne fortune, ne vit que pour pêcher dans la cabane qu’il installe sur le lac gelé en hiver.

Russell Banks propose avec Trailerpark le portrait cru d’un milieu social pauvre et sans perspectives au cœur des États-Unis modernes. Mais son propos n’est pas misérabiliste, il ne dresse pas un tableau sombre de la vie de ces personnages aux prises avec des difficultés. Sa plume est souvent ironique et laisse entrevoir une lecture très fine des comportements humains. Le roman est construit comme une suite de nouvelles. Mais loin d’être indépendants, ces chapitres proposent un éclairage particulier sur un des habitants du parc à caravanes tout en précisant en arrière-plan certains aspects de la vie des autres personnages. C’est ainsi qu’au fur et à mesure de la lecture, la vie de chacun nous est révélée à travers plusieurs points marquants. Russell Banks se joue de la chronologie car les chapitres ne se suivent pas de manière linéaire. Voilà donc un livre que j’ai trouvé très agréable à lire pour le style de Russell Banks et pour ses personnages attachants.

Pour en savoir plus sur Russell Banks, allez lire l’entrevue qu’il a accordée à Biblioblog.

About these ads


8 Responses to “Trailerpark, Russell Banks”

  1. J’aime beaucoup ta façon de résumer le propos. Ça me donne réellement envie de lire ce bouquin. Merci!

  2. 3 bluenaranja

    Quel beau site, et les articles sont si bien rédigés ! Je sens que je vais parquer ma caravane dans le coin, le temps que je lise tous les articles !
    Un vrai régal…
    Comme je sens que vous êtes des passionnés de bouquins, je ne peux m’empêcher de vous parler de ce site que je fréquente de manière assidue : litterature audio, ce sont des donneurs de voix francophones qui lisent des livres passés dans le domaine public. Site entièrement gratuit bien sûr, sinon je n’en parlerais pas. Il y a beaucoup de sites de ce genre en anglais, et trois seulement en français mais la qualité est là.
    J’adore écouter un bon roman en faisant mon repassage, et celà m’a permis d’initier mon fils de douze ans, grand lecteur – fantasy et W. Scott- à Maupassant, Verne, Zola, etc…. Des livres vers lesquels il ne serait pas allé de lui-même – et qu’il a pourtant apprécié !

    • Merci beaucoup du compliment !
      Et merci de nous rediriger vers des livres audio. Je n’ai jamais écouté de livre mais il paraît que c’est pas mal du tout. À recommander à ceux qui sont souvent au volant et qui ne peuvent pas avoir de livre à la main !

  3. Bonjour Phil, je viens de découvrir ton blogue et je vais définitivement revenir le visiter! Cette critique de livres me donne le goût d’aller l’emprunter à la bibliothèque immédiatement! Merci et bonne journée… :-)

  4. 7 Kate

    J’adore Russell Banks, qui est entre-parenthèse un de mes écrivains préférés ! Dans TrailerPark, j’adore sa façon de dépeindre cette société "misérable" de manière ironique. A chaque page, il nous engouffre encore plus dans la vie de tous ses personnages qui ont une vie pénible. C’est d’une manière crue et poignante qu’il nous transporte dans une Amérique triste.
    Je recommande aussi " Sous le règne de Bone " (du même auteur) qui est un roman qui nous transporte au-delà de l’Amérique, en Jamaïque. Ce bouquin est ma bible, je l’ai lu mainte et mainte fois. On se sent transporter, on se sent voyager durant tout ce roman. Un "trip" grandiose!

    • Merci pour la recommandation. C’est vrai que j’avais bien aimé ce premier contact avec Russell Banks mais je n’ai encore rien lu de plus de lui. Il va falloir que je me penche sur la question !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 157 autres abonnés

%d bloggers like this: